« Une ville à coeur ouvert » de Zanna Sloniowska.

Lire dit-elle

Une-ville-a-coeur-ouvertUne saga ukrainienne moderne. L’histoire de quatre générations de femmes en butte aux cahots politiques de leur pays. « Pendant que j’écrivais ce roman, le sang a coulé pour une Ukraine libre, or c’était celui de personnages fictifs. C’est tristement devenu réel en février 2014. » Durant l’été 1988, Marianna, sublime soprano de l’Opéra de Lviv, est emportée par une balle, lors d’une manifestation de patriotes ukrainiens contre le pouvoir soviétique. Sa fille, encore enfant à l’époque, nous raconte l’histoire de leur famille à travers quatre générations de femmes qui vivent sous le même toit , avant et après ce moment pivot. À l’image de leur ville à l’identité mouvante, les femmes de la famille connaissent des existences contrariées par les renversements politiques, mais aussi par leur propre incapacité à exprimer leurs sentiments. « Je m’étais toujours appliquée à lire la ville comme un livre ouvert, mais il s’avéra que…

View original post 105 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s