Quand le vin invendu sert de carburant

OWDIN

« Dans l’industrie du vin, lorsque votre produit surpasse la demande, il y a peu de moyens légaux de s’en débarrasser », explique l’écrivain John Capone dans son histoire fascinante de Parallel Products, une installation californienne qui transforme la bière avariée, le vin invendu, la liqueur contaminée et les excédents de boissons gazeuses en éthanol de qualité carburant.

Voir l’article original 67 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s