La Fontaine – L’Âne et le petit Chien

新年快乐 ! Bonne année du coq !

Kaerucha

Il fallait bien que je dessine un coq pour l’occasion ! Alors voici une encre de chine … je l’ai fait très rapidement, à l’instinct 😉 J’espère qu’il vous plait ce coq !


Bon la calligraphie laisse à désirer mais j’ai du mal à écrire en chinois avec mon pinceau …

Sur ce, BONNE ANNÉE DU COQ à toutes et tous !

A bientôt !

Voir l’article original

Monochrome : Paris – Forum des Halles par ici la sortie

Principes du Compostage ( Par F. Guérin)

Monochrome : Paris – La canopée des Halles

Historic Transcontinental Rail Road Grade

Mythique le « Solex » de retour, mais sans fumée

Résistance Inventerre

La Nouvelle République13/01/2017
Le Solex n’est pas mort ! La star des sixties renaît de ses cendres. Elle roule à l’électricité et c’est à Saint-Lô, dans la Manche, qu’elle fait peau neuve.

Vintage Solex bikes are pictured in the Easybike plant where Solex bikes are manufactured, on January 12, 2017 in Saint-L�, northwestern France. The Easybike electric bike company (VAS) on January 12, 2017 relaunched the Solex bikes in Saint-L� (Manche), hoping to revive the mythical brand, the company announced. / AFP PHOTO / CHARLY TRIBALLEAU

C’est un engin mythique qui connaît une nouvelle vie.
Depuis jeudi, l’usine normande de Saint-Lô du groupe Easybike produit des Solex, nouvelle génération. Une résurrection due à Grégory Trebaol, le fondateur et PDG du groupe Easybike, créé en 2005 et spécialisé dans la conception, la fabrication et la distribution de vélos à assistance électrique (VAE) en France. C’est lui qui a racheté la marque pour la relancer.

solex-affiche-635x438

Né en avril 1946, le Solex avait adopté une technologie originale : la bicyclette à petit moteur deux temps placé au-dessus de la roue avant. Quelque soixante-douze ans plus tard, cette star des années soixante ne carbure plus : elle est branchée écolo.
Il faut dire que c’est la spécialité d’Easybike, qui assemble…

Voir l’article original 287 mots de plus