L’infini n’est pas étendue mais profondeur, / C’est où descend une vie qui se voue / À l’absolu d’une autre, c’est la lumière / Qui naît de leurs mains jointes dans la nuit. _ Yves Bonnefoy — Pur Rien

via L’infini n’est pas étendue mais profondeur, / C’est où descend une vie qui se voue / À l’absolu d’une autre, c’est la lumière / Qui naît de leurs mains jointes dans la nuit. _ Yves Bonnefoy — Pur Rien

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s